Un dimanche en plein-air

Entre deux semaines de stage en entreprise au service d’infographie, j’avais besoin de me sortir le nez de l’ordinateur en ce beau dimanche. Plusieurs objectifs à cette promenade dominicale à la Citadelle de Blaye avec les Poireaux : certains futiles (atteindre le niveau 24 à Pokémon Go… geekette un jour…), certains utiles (profiter du long circuit pour enregistrer des kilomètres sur ResQwalk).


ResQwalk, c’est une appli smartphone – fonctionnant grâce au GPS – qui permet d’enregistrer les kilomètres parcourus à pieds ou en vélo pour les convertir en donation pour l’organisme de protection animale de votre choix.

Pour ceux qui chercheraient d’autres causes humanitaires à soutenir, n’hésitez pas à parcourir Charity Miles. Une autre application disponible gratuitement sur Google Play Store qui vous permet de faire des dons rien qu’en marchant.

Personnellement, j’ai choisi The Pipsqueakery car leurs photos et vidéos sur Instagram et Facebook sont toujours trop mignonnes et pleines d’humour. Et surtout parce que le couple qui gère ce refuge pour hamsters ne lésine pas sur le temps et les moyens qu’ils injectent quotidiennement dans ce projet. Des personnes en or que je suis heureuse de pouvoir au moins soutenir comme ça !


Pour en revenir à nos hamsters… non, chèvres… euh… moutons, c’était la journée bonne pêche pokémonesque et des touristes perdus qu’il m’a fallu rediriger. Rencontres truffesques, sourires en cascade et pique-niques divers. Des galopades en veux-tu en voilà entre deux pauses caresses et paysage. J’ai beau vivre ici depuis 3 ans, je ne me lasse pas de reprendre certains coins en photo. Ce n’est jamais la même saison, le même moment de la journée, la même lumière, les mêmes ombres…. J’ai emmagasiné du soleil à gogo sans rôtir (vive l’automne !), profité du petit vent frais et vivifiant, un ressourcement toujours garanti. Me voilà d’attaque pour la suite !

Publicités

Fan-Art : Pokémon

J’ai moi aussi cédé depuis 3 semaines à l’appel de l’appli android « Pokemon GO ». Comme pour le concept du « Bullet Journal », je vous prépare un petit billet à ce sujet mais attends d’avoir assez d’anecdotes et de recul pour vous en parler avec un minimum de substance.

Les Pokémon, ça a commencé pour moi à l’adolescence avec la diffusion du dessin animé sur TF1. Le samedi soir, j’allais généralement garder ma petite nièce et on s’enfilait les épisodes enregistrés sur VHS. Pour ce dessin, j’avais sélectionné certains de nos pokémons préférés et les avais mis en scène. Un dessin fait en double, chacune son exemplaire, avant que je ne quitte mon Nord natal. C’était en 2000 et je venais de passer mon bac… le temps passe vite ! #hips

pokemon mi