Game of Thrones, l’album de coloriage officiel

coverFiche technique

ISBN : 978-2-258-13564-2
Format : 210 x 297 mm

128 pages / 12,90 €

Éditeur : Hors Collection
Date de parution : 7 Janvier 2016

Chronique

Comme beaucoup, j’attends chaque année avec impatience la nouvelle saison de la série télévisée Game of Thrones. On finit toujours par se prendre une grosse claque au moment où on s’y attend le moins, on hurlera de colère et de frustration… mais on en redemande pourtant à chaque fois ! J’ai prévu de lire l’œuvre originale malgré l’ampleur de la tâche qui s’annonce. En attendant, comme j’aime dessiner, colorier à la main ou sur Photoshop, j’avais repéré la sortie de ce cahier et me languissais de pouvoir le commander.

L’album regroupe des illustrations de cinq dessinateurs différents : Yvonne Gilbert, John Howe, Levi Pinfold, Adam Stower et Tomislav Tomić. Leurs styles se marient à merveille et apportent en une petite centaine de pages une réelle cohérence dans cette interprétation de l’univers de G.R.R. Martin.

D’un point de vue purement technique, l’éditeur Hors Collection nous offre un papier de qualité, bien épais pour éviter que les couleurs ne transpercent, d’un joli blanc sur lequel les mines glissent sans accroc. Le coloriage est d’emblée agréable à entreprendre. Le foisonnement de détails sur certaines illustrations (comme celle de Cersei que l’on retrouve en couverture) peut impressionner de prime abord. Il vaut mieux ne pas avoir la main qui tremble, se fournir en mines de précision et ne pas non plus avoir peur de chercher quelques instants la continuité de certains motifs avant la mise en couleurs. Mais personnellement, c’est cela que je recherche souvent dans des albums d’art-thérapie. J’ai tendance à trouver les grandes surfaces monotones et ennuyeuses.

Diaporama

[ cliquer sur une illustration pour l’agrandir ]

Les illustrations se trouvent toutes au recto des pages, tandis qu’au verso, sont affichés des extraits du cycle du Trône de Fer. Étant droitière, j’avoue que cela me convient parfaitement et cela a aussi l’avantage de constituer une seconde protection contre les couleurs qui transpercent d’une image à une autre.

Au niveau des thèmes abordés, les neuf premières pages sont dédiées aux blasons des différentes maisons. Puis viennent des personnages de la saga sur une dizaine de pages. Nous renouons avec Cersei, Sansa, Mélisandre d’Asshai, mais découvrons aussi avec des choix plus surprenants comme Varys, Ser Loras Tyrell et les géants au nord du Mur, alors que des figures aussi emblématiques que Daenerys, Jon Snow, Arya, Jaime et Tyrion Lannister brillent par leur absence.

La variété des illustrations ne s’arrêtent toutefois pas là. On y admire des paysages de tout horizon, des châteaux, des forteresses, des jardins. Des scènes de combat comme le terrible passage du feu grégeois. Quelques scènes du quotidien avec des tables dressées, un couple se promenant bras dessus bras dessous. Et bien sûr, des dragons, des corneilles et des loups. Les dernières pages se focalisent surtout sur des motifs dérivés du Loup des Stark et du Lion des Lannister.

En conclusion, moi qui ne savais pas trop ce que je trouverais au cœur de ces pages, j’ai été très agréablement surprise. Bien sûr, je reste déçue de ne pas y avoir retrouvé mes personnages préférés, mais les illustrateurs nous proposent une telle variété de dessins qu’on oublie vite ce petit pincement au cœur. La qualité du papier et la minutie apportée à chaque illustration promettent de nombreuses et agréables heures de coloriage. Je n’ai pas pu tout boucler en un mois (et tant mieux si le plaisir est fait pour durer !), mais je ne manquerai pas de vous inviter plus en avant au creux des pages de ce superbe cahier avec mes scans colorisés.

La suite au prochain épisode… 😉

Publicités

Khaleesi of the Dothraki

En prenant mon indépendance à 19 ans, je m’étais éloignée du dessin.
Quand mon équilibre s’est effondré à 23 ans, j’avais tout arrêté.
À 32 ans, je renoue avec tout ce qui me passionnait « avant que ».

Et j’innove aussi avec quelques nouvelles petites choses, comme ici avec ce portrait au fusain d’un de mes personnages préférés du Trône de Fer : Daenerys Targaryen. Il n’est pas parfait, mais je me dis que c’est un bon début !

daenerys