Contexte général

Table des matières :

carte 1

Carte du monde © Anne McCaffrey

Ressources et Savoir-faire

En arrivant sur Pern, les colons ne sont pas arrivés les mains vides. Ils ont amené avec eux des connaissances primordiales pour la survie sur leur nouvelle planète ainsi que du matériel adéquat. Parmi toutes les compétences, nous retiendrons les suivantes :

  • Les vétérinaires : indispensables à l’acclimatation du bétail, ils ont aussi à leur charge la reproduction et la création des troupeaux ainsi que l’inventaire des espèces animales locales.
  • Les agriculteurs : tout aussi indispensables que les vétérinaires, ils veillent au bon développement des espèces végétales amenées depuis la Terre et s’assurent que chacun ait de quoi manger dans son assiette.
  • Les médecins : ils sont là pour remédier aux petites et grandes blessures du quotidien, et pour prévenir au mieux toute épidémie. Car qui dit nouvelle planète, dit nouveaux virus également !
  • Les archivistes : toute société se doit de garder une trace de son passé. C’est dans ce but que les Archives ont été créées. Elles servent aussi bien pour les questions techniques que pour l’enseignement et sont régulièrement mises à jour par les découvertes faites par les colons.

« Agriculture et élevage »

Les colons ont amenés avec eux plusieurs semences capables de se développer en zone chaude. Ils n’avaient cependant pas prévu un terrain aussi aride et ils doivent constamment se battre contre le sable pour faire prendre orangers, cerisiers, maïs, riz, tomates, carottes, pommes de terre.

Fort de sa position près de la rivière, le Fort d’Harea a développé l’élevage des coureurs, indispensables pour se déplacer rapidement dans la région, et des bœufs pour nourrir sa population toujours plus nombreuse. Ses habitants peuvent aussi compter sur la mer toute proche pour les fournir en poissons de toutes sortes.

Le Weyr, quant à lui, s’est rabattu sur l’élevage de chèvres et de moutons que les candidats emmènent paître sur les plaines plus au nord.

« Technologie »

Côté matériel, il fut convenu de ne garder que le strict nécessaire au bien-être de la colonie. Après l’Exode, il ne restait plus que les éléments suivants :

  • 3 excavatrices servant à creuser les extensions du Fort et du Weyr
  • Une dizaine de postes radios afin de garder le contact entre les différentes sections
  • Une vingtaine d’ordinateurs réservés principalement à l’usage des archivistes
  • Quelques panneaux solaires pour l’électricité

 

La Région

carte 2La région d’Harea est constituée d’une chaîne montagneuse ancienne et très érodée par l’air marin et les vents du désert tout proche. En dehors de l’océan, la principale source de vie provient de la rivière et des maigres pâturages plus à l’Est.

De manière générale, le climat est chaud et sec, avec une pluviométrie irrégulière.  En hiver, les risques de crue de la rivière sont réels et les habitants du coin ont appris à se méfier des orages. Les vents charrient du sable du désert tout proche, favorisant l’érosion des roches environnantes et peuvent parfois se montrer violents. Fortement soumise aux aléas du temps, la végétation se compose principalement d’herbes hautes et de buissons. Parfois un arbre ou deux arrivent à survivre mais ils font souvent peine à voir tant le vent et la sécheresse les malmènent.

On dénote peu de grands prédateurs. Juste quelques vers des sables et autres serpents qui passent le plus clair de leur temps à se terrer à l’ombre des rochers.

Le Fort

carte 3
Le Fort d’Harea se situe sur un promontoire rocheux surplombant la rivière. De par sa position, il est à l’abri des crues dévastatrices du cours d’eau. Il est composé de plusieurs niveaux auxquels on accède par des escaliers extérieurs.

On y trouve au rez-de-chaussée les Archives, les salles de réunion ou d’enseignement ainsi que les écuries. Au 1er niveau, les dortoirs, les cuisines et les réserves un peu à l’écart. Plus au sud, le long de la rivière, des champs ont été semés et quelques arbres fruitiers plantés.

« Dirigeants du Fort »

Le Conseil rassemble 5 personnalités notoires, chacune spécialisée dans un domaine bien précis. Une décision ne prend effet que si elle obtient la majorité des votes des participants.

Les 5 grands conseillers représentent les domaines suivants: les vétérinaires, les médecins, les agriculteurs, les archivistes et le représentant de l’ensemble des habitants du Fort.

 

Le Weyr

carte 4

Le Weyr d’Harea se situe plus au nord de la chaîne de montagnes. Il est bordé à l’Est par la rivière qui sert de plan d’eau aux hommes et aux dragons et au Sud-Ouest par le désert qui envoie son sable noir à chaque bourrasque de vent. Pour éviter que ce sable envahisse tout et pour protéger vivres, marchandises et effets personnels, des systèmes de sas avec un jeu de doubles tentures ont été mis en place aux endroits les plus vulnérables du Weyr.

Cependant, il y fait bon vivre grâce à un réseau de conduits d’aération qui diffuse de l’air chaud en hiver et un air plus frais en été. Les weyrs côté rivière bénéficient d’une salle d’eau privée agréablement chauffée par géothermie. Les autres doivent se contenter de la rivière ou de la salle d’eau commune.

Au nord du Weyr, à quelques longueurs de dragon, les plus téméraires goûteront à l’eau froide d’un lac ou tenteront de se prélasser à l’ombre des forêts. C’est également là que se trouvent les meilleurs pâturages du coin et les candidats sont souvent de corvée pour garder les troupeaux.

La vie au Weyr

« Dirigeants du Weyr »

  • Dame de Weyr : il s’agit du titre le plus convoité, octroyé à la maîtresse de la dorée la plus âgée. De par ce titre, la dorée et sa maîtresse deviennent la plus haute instance du Weyr.
  • Chef de Weyr : titre donné au compagnon du moment de la Dame de Weyr. Il la seconde dans bien des tâches. Cependant, le titre passe souvent de main en main au gré des amours de la dragonne dorée.
  • Responsables des aspirants : titre donné à certains chevaliers (ou dames) qui ont la responsabilité d’enseigner aux futurs dames et chevaliers les rudiments de leur tâche (du repas d’un dragon au combat contre les Fils).
  • Chef d’escadrille : titre donné à un chevalier bronze ou brun. Il a pour mission de mener et gérer son équipe lors des combats contre les Fils, ainsi que de veiller au bon déroulement des manœuvres afin que personne ne soit blessé.
  • Intendant(e) : titre donné à une personne ayant à sa charge d’organiser le ravitaillement et la distribution du matériel et de la nourriture au sein du Weyr.

« Chevaliers et Dames»

Droits :
– Un weyr par couple dragon/humain, les meilleurs emplacements étant réservés aux bronzes et dorées
– Droit de troc avec qui ils veulent
– Droit de faire payer le transport de marchandises ou de personnes à dos de dragons (hors éclosion ou urgence)

Devoirs :
– Protéger Pern lors des chutes de Fils
– Obéir aux chefs d’escadrilles et au couple dirigeant le Weyr
– Prévenir son chef d’escadrille lors d’une éventuelle absence
– Assister aux entraînements

« Candidats & Aspirants»

Tous les habitants du Weyr ont le droit à un repas et à un lit.

Les candidats doivent être âgés de 16 à 25 ans. Ils sont tenus de se présenter au Weyr un mois avant l’éclosion afin de recevoir les consignes relatives à l’événement et se familiariser avec leur nouvel environnement. Ils doivent aussi participer à la vie courante en donnant un coup de main en cuisine, en faisant le ménage, la vaisselle…

Les Aspirants sont regroupés par 2 ou 3 dans des cavernes au niveau du sol afin de s’habituer à vivre en collectivité. Ils sont tenus de s’occuper de leur dragonnet, de balayer le sable qui s’infiltre dans les cavernes au sol, de nettoyer les étables après le repas de leur dragonnet. Leur présence est obligatoire aux cours donnés par les Responsables des Aspirants.

« Corvées»

Affectation : Les corvées sont déterminées par le Chef de Weyr qui les redistribuent ensuite aux chefs d’escadrilles chargés de les faire appliquer. Elles sont établies pour la semaine complète à venir.

Tâches corvéables : Ménage des parties communes, faire la vaisselle, faire la lessive, préparer les repas, approvisionnement en nourriture ou en phosphine, dessabler l’aire d’atterrissage et autres parties envahies, nettoyage des étables… (liste non exhaustive)

« Particularités »

Lorsqu’un candidat masculin devient aspirant, il voit son nom élidé. Ainsi un jeune homme s’appelant par exemple David deviendra D’vid une fois chevalier.
L’origine de cette élision vient des dragons qui ont la fâcheuse tendance d’avaler les syllabes du nom de leur maître lorsqu’ils parlent entre eux, notamment pendant les Chutes.

 

Article écrit en collaboration avec Kilinah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s