Les petits bonheurs de la vie #01

On dit du bonheur qu’il ne faut pas l’attendre, mais le construire. Quand j’ai découvert ce rendez-vous chez Selma de The Little Black Case, j’ai immédiatement eu envie de m’y essayer !

Le principe est très simple : tirer 7 expériences positives de la semaine écoulée, quoi qu’il vous soit arrivé.

positiveLes petits bonheurs de la vie

Je dois avouer que cette première édition n’a failli jamais voir le jour. Je l’avais soigneusement préparée, et le sort s’est acharné à me faire mordre la poussière. J’étais bien décidée à faire la tête, mais qu’est-ce que ça change au fond ? Et à trop procrastiner, on finit par ne jamais rien faire… J’ai donc pris sur moi pour me motiver et prendre le taureau par les cornes !

Cette semaine, le bonheur prend pour moi la forme :

  • d’une plante (tillandsia cyanea – baptisée Tilly) qui me rendait folle à jouer les Tours de Pise alors qu’elle est simplement sur le point de devenir maman ♥
  • de l’odeur de la pluie et de la terre mouillée : voir des torrents se déverser sur la rive d’en face de la Gironde et pourtant garder la tête & les pieds bien au sec sur la mienne.
  • d’une copinaute qui me fait un peu de pub de façon spontanée : Dans ces cas-là, je suis toujours aussi émue par le mot qui accompagne la démarche que par les nouveaux abonnés qui arrivent sur mon autre blog par ce biais.

  • d’un patron qui me disait parfaite pour le poste saisonnier qu’il cherchait à pourvoir avant de retenir une fille ayant déjà postulé l’année précédente, mais qui me rappelle en me disant qu’il avait cogité et avait envie de tenter quelque chose de nouveau pour sa boutique. Projet qui m’inclurait quelques heures par semaine pendant un mois *croise les doigts*
  • d’une dame encore plus têtue que moi : j’avais passé le week-end dernier chez elle pour garder ses chiens. J’ai refusé l’argent de poche qu’elle m’a proposé à son retour ; cela me paraissait complètement déplacé de ma part d’agir autrement après qu’elle m’ait hébergée pendant un mois et demi sans aucune contrepartie, le temps que je trouve mon appartement actuel. Une dame plus têtue que moi, car elle m’a fait revenir le vendredi sous prétexte d’une conversation autour d’un café pour m’offrir un paquet contenant une serviette et un débardeur (bleus tous les deux, ma couleur préférée) et une tirelire (sa fille – avec qui je suis amie – lui a dit que j’en cherchais une pour me faire une cagnotte).
  • d’une promenade au marché, samedi matin, malgré le crachin qui tombait. Céder à la Rainbow Loom mania tout comme l’amie avec qui je flânais parmi les étals, et déjeuner ensuite chez elle.
  • de caprices typiquement félins et de mini-rebellions retrouvées après qu’une méchante cystite se soit emparée de mon Gawyn, un dimanche quand tout est fermé. J’oublie la nuit cauchemardesque, l’horrible facture et le boudin actuel de Messire Chat devant son nouveau régime alimentaire. Je savoure le fait qu’il aille déjà mieux et suis reconnaissante pour tous les messages de soutien des gens que je côtoie sur Facebook.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s