Quatre Moi pour un seul Je

4 éléments

Elemental Animals © Katie Hofgard

Ce petit texte avait été écrit pour un appel nous demandant de parler des 4 éléments en 500 mots maximum. Ça n’a vraiment pas été évident, et je n’en suis pas pleinement satisfaite, mais j’ai tout de même envie de vous le montrer.


Empreinte de poésie à travers le murmure chantonnant des flots sur les galets, l’Eau apaise. À son contact, je me fais plus légère, rêveuse et songeuse. Elle m’entraîne vers de nouveaux horizons en un rythme tantôt effréné, tantôt langoureux, me fait dériver vers de mystérieuses contrées encore inexplorées. Mon regard se perd dans ses nombreux méandres, mes doigts dans ses subtiles caresses. Elle glisse autour de moi comme le temps qui s’écoule. Libre, insaisissable, indomptable les soirs d’orage. Elle est comme l’être humain : changeante, imprévisible, innocente et sauvage à la fois.

Avide, emporté et brutal, le Feu dévore tout sur son passage, apportant pleurs et désolation, deuils, douleurs et destruction. Symbole de la passion, de l’amour fou, il est aussi cette petite étincelle au fond de mon regard, cette petite chose qui m’aide à aller de l’avant. Il est certes difficile de l’apprivoiser, mais avec de la patience et de la prudence, j’apprends à m’en approcher sans trop m’y brûler les ailes. Le Yin et le Yang. Tout repose sur l’équilibre, il ne faut jamais tomber dans l’excès. On lui prête les pires intentions et pourtant, que serait la vie sans cette flamme dans nos cœurs ? Qui nous réchauffe et nous éclaire, nous anime et nous guide à travers les ténèbres et les obstacles…

Intrépide et espiègle, l’Air correspond à cette part malicieuse que j’aime afficher au quotidien. Il semble se jouer de tout, là-haut dans le ciel. Il nargue les êtres terrestres, vole aux côtés des oiseaux, défie la technologie des hommes. Depuis toujours, je rêve d’aller toujours plus loin, toujours plus haut. Je recherche cette ivresse dans une vie routinière, cette inspiration sacrée, cet élan qui me pousse à croire à nouveau en moi, qui m’incite à me dépasser et à tester de nouvelles choses. Quand il vient me caresser le visage au détour d’une rue, taquiner mes cheveux ou les branches d’un arbre voisin, j’inspire à pleins poumons pour mieux savourer cet instant unique où je ne fais qu’un avec lui.

Et enfin, la Terre… Sous mes pieds, elle sait me rattacher à la réalité. Seule constante dans ma vie, elle me nourrit tous les jours de ses fruits, permettant à mon âme de subsister et à mon corps de se reposer. Elle partage l’horizon avec le ciel, elle est notre mère à tous et reste à nos côtés envers et contre tout. Nous la maltraitons et pourtant elle reste là, bienveillante. Nous n’échappons pas toujours à ses colères et à ses punitions, mais elle sait jouer son rôle et nous rappeler à l’ordre quand il le faut. Elle nous fixe des limites à ne pas dépasser et tant pis pour nous si nous refusons de l’écouter, si nous nous obstinons à les franchir. Tout acte a ses conséquences, même à l’échelle de l’univers…

Quatre Éléments qui tourbillonnent, s’entremêlent, se complètent, nous entourent, nous caressent, se déchaînent pour finalement ne former qu’un seul tout : la Vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s